La marchande des quatre-saisons

En 1900, la banane est encore un fruit méconnu qui se vend uniquement dans les grandes villes. Ce cliché nous dévoile une marchande des quatre-saisons dans une rue parisienne.

marchande des quatre-saisons
Vendeuse de bananes. Paris, vers 1900 © Albert Harlingue/Roger-Viollet

Devant sa charrette à bras, la marchande de bananes attend le chaland. Elle semble avoir froid dans la grisaille parisienne.

Cette marchande des quatre saisons vend ses bananes encore attachées à leur régime. Ce sont des bananes provenant des Canaries qui sont le lieu de production le plus proche de l’Europe. L’éloignement modéré des îles espagnoles permet de transporter les bananes dans des conditions adaptées, contrairement à la production antillaise qui ne bénéficie pas encore de navires adaptés.

Sur le blog, nous aimons beaucoup les clichés des vendeurs de bananes, qu’ils soient ambulants ou dans leur échoppe. Pour découvrir d’autres marchands, rendez-vous ici, , ou .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.