Le marchand ambulant de bananes

Aujourd’hui, découvrons la photo emblématique du blog et remontons le temps au début du 20e siècle lorsque la banane était un fruit rare…

marchand ambulant
Petits métiers [marchand ambulant de fruits, ici de bananes] : [photographie de presse] / [Agence Rol]
@ Gallica

La vente de rue dans le vieux Paris

Plongeons dans le vieux Paris, celui de la Belle-Époque. Nous sommes en 1912, dans une petite rue donnant sur un grand boulevard, l’un de ceux refait par le baron Haussmann quelques 50 ans plus tôt. Le soleil brille mais le temps est frais. C’est peut-être l’automne. Des fiacres, des tramways et des voitures à cheval occupent les chaussées pavées. Près du trottoir, un vieil homme, béret sur la tête, barbiche blanche et costume sombre usagé, se tient à côté de son chariot rempli de bananes. Ses fruits proviennent des Halles, le « Ventre de Paris », où les régimes entiers sont mûris dans des caves. Ce fruit tropical rare fait fureur auprès des Parisiens, avides de découvrir une nouvelle saveur. Le marchand ambulant peut le vendre à un bon prix. Le marché français représente alors environ 30 000 tonnes (on est bien loin des 660 000 tonnes consommées en 2018). Les bananes vendues par notre marchand proviennent essentiellement des îles Canaries car la production française est encore limitée aux marchés locaux d’Afrique et des Antilles, faute de bateaux adaptés pour les transporter en métropole.

Une élégante bourgeoise habillée d’un tailleur et d’un joli chapeau à plume s’apprête à lui acheter un fruit à l’unité ou à la « botte » de 500 grammes. Derrière elle, une ménagère patiente, son filet à provision à la main. Quand tout sera vendu, le vieil homme pourra rentrer chez lui, tirant son chariot vide.

Gallica, une ressource précieuse

On vous livre nos secrets ! Cette photo provient de Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France. Pour les passionnés ou les simples curieux, Gallica regorge d’informations sur tous les sujets à travers des supports numérisés variés (images, presse, livres, cartes et plans…).  En ligne depuis 1997, elle s’enrichit chaque semaine de milliers de nouveautés et offre aujourd’hui accès à plusieurs millions de documents. Les chiffres donnent d’ailleurs le vertige…

Gallica en chiffres

N’hésitez pas à découvrir cet extraordinaire outil !

Retrouvez la photo du marchand ambulant de bananes sur Gallica. 

Pour découvrir d’autres images de vendeuses et de vendeurs de bananes, c’est par ici.

3 thoughts on “Le marchand ambulant de bananes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.